Caroline Charrière
Caroline Charrière

›Quelques nouvelles de mon « atelier »

Papillons de lumière, c’est une de mes dernières créations, par l’ensemble Diachronie. Cette pièce pour flûte, clarinette, violon, violoncelle, piano et percussion, part d’un battement de coeur, d’une vie suspendue à un fil, avec quelques papillons de lumière qui volent de temps en temps jusqu’à ce que cette vie reprenne un rythme, une force et une confiance.

Il y a eu une reprise début avril : Trauerfarben und Verklärung qui a été rejoué de très belle manière par l’Orchestre de chambre fribourgeois sous la direction de Laurent Gendre.

Et puis j’ai terminé un arrangement et une harmonisation d’un chant tessinois pour le choeur suisse des jeunes ainsi
qu’une pièce en patois (une première pour moi, mais certainement pas une dernière) pour le choeur des armaillis de La Roche, dirigé par Daniel Brodard. Quelle belle langue que le patois fribourgeois ! Je suis heureuse d’avoir plusieurs poèmes d’André Brodard en réserve. Je ne manquerai pas de les mettre en musique.

Mes projets actuels :

* une pièce pour choeur a cappella pour le Festival International de Musiques Sacrées, Fribourg
* une pièce pour le choeur neuchâtelois Pange Lingua dirigé par Pascal Dober
* et enfin ce projet un peu fou - chic ! - de passion universelle que je composerai lors de mon séjour à Paris à l’Atelier Tinguely.

Fribourg, avril 2017

Caroline Charrière

dimanche 25 décembre 2016.

retour